• Action sociale,
  • Citoyenneté,

Communiqué de Presse Secrétariat à la Protection de l'Enface

Publié le 18 mars 2020 Mis à jour le 21 mars 2020
Date(s)

le 18 mars 2020

Adrien Taquet, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, a réuni mardi 17 mars l’ensemble des représentants des structures collectives de protection de l’enfance afin de se concerter sur les dispositions à prendre dans les prochains jours pour garantir la sécurité des enfants protégés, des professionnels, et s’adapter au mieux à la période de confinement annoncée par le Président de la République et le Premier ministre. Le ministre a pu saluer la mobilisation exceptionnelle des professionnels qui, partout en France, maintiennent un engagement constant pour garantir la qualité et la sécurité de l’accompagnement des enfants. C’est le témoignage unanime de cet engagement des professionnels qui ressort particulièrement des différents témoignages au cours la réunion. Les interventions successives des participants ont permis de révéler la diversité de situations rencontrées par les acteurs de terrain, de partager les initiatives pertinentes pour répondre à la situation actuelle...

...mais également de remonter un certain nombre d’inquiétudes et de difficultés communes.

Le manque d’effectifs et de matériel nécessaires au maintien de la scolarisation des enfants protégés, la problématique de la garde d’enfant pour les professionnels de la protection de l’enfance, la disponibilité du matériel de protection face au virus et la prévention des situations de violences entre enfants protégés font partie des défis à relever durant cette période particulière.

Adrien Taquet s’est engagé à ce que soit communiquée d’ici demain à l’ensemble des professionnels exerçant dans les structures de protection de l’enfance une fiche de consignes claires et stabilisées permettant le maintien de l’accompagnement sécurisé et qualitatif des enfants protégés.
 

Le ministre a réaffirmé la nécessité, particulière en cette période de crise, que les enfants ne connaissent pas de rupture de vie, notamment pour ceux qui atteindraient leur majorité durant la période de confinement.

Des échanges de même format seront pérennisés chaque semaine dans les prochaines semaines. Adrien Taquet réunira jeudi de la même manière les représentants des assistants familiaux et des acteurs de l’accompagnement à domicile.

En outre, le ministre est en lien avec l’Association des Départements de France (ADF) et un nombre important de présidents de conseils départementaux pour travailler à ce que les réponses apportées soient coordonnées et harmonisées à l’échelle de l’ensemble du territoire.

TELECHARGEZ L'INTEGRALITE DU COMMUNIQUE CI-CONTRE...